"Exploring the future of work & the freelance economy"
SLUIT MENU

IBA teste le coworking pour ses collaborateurs

Permettre aux collaborateurs de travailler dans des espaces de coworking. Le groupe belge IBA, spécialisé dans les accélérateurs de particules, a testé l’app web Xwork et tire les premières conclusions (positives). Rencontre avec Frédéric Nolf, Chief HR & Sustainability Officer.

Jusqu’ici, le mot coworking ne faisait pas partie de la stratégie du groupe IBA, dont le cœur bat principalement à Louvain-la-Neuve. Mais quand l’innovation est votre ADN, difficile de refuser un proof of concept donnant accès à 12 tiers lieux, à proximité du domicile des travailleurs. « Nous avons accepté la proposition de la start-up bruxelloise Xwork. D’abord par curiosité et envie de comprendre la dynamique stimulée par ce concept de tiers lieux hybrides, complémentaire au travail en entreprise et au télétravail » souligne Frédéric Nolf.

Vers une approche ‘activity based working’

À l’heure actuelle, la plupart des entreprises se concentrent sur la possibilité de prester ses heures chez soi ou en présentiel au bureau. Deux localisations qui montrent aujourd’hui leurs limites selon Xwork. Chez IBA, la politique de télétravail prévoit deux régimes assez clairs : soit on télétravaille occasionnellement (1 jour maximum par semaine), soit on s’inscrit dans la politique de télétravail structurel qui prévoit un cadre très souple de 5 jours minimum de télétravail et 4 jours minimum au bureau par mois. « L’objectif est une approche ‘activity based working’ pour nos collaborateurs. Notre proposition a rencontré un succès massif auprès des 90 % collaborateurs éligibles », précise le responsable RH.

Le test (et les résultats)

Même si IBA ne ressent pas directement le besoin d’intégrer une solution de coworking, le groupe est conscient des enjeux actuels en matière de mobilité, de bien-être et d’environnement de travail. Sans parler de la guerre des talents et de son empreinte carbone. Pour mieux comprendre la démarche proposée par Xwork, Frédéric Nolf a accepté de tester le concept de Xwork et sa web app lancée en mars 2022.

Et il n’était pas le seul puisque D’Ieteren, Edenred, ISS, Orange Belgium et la SNCB étaient également candidats. « 27 collaborateurs IBA ont testé des espaces de co-working pendant quelques semaines et force est de constater que ça fonctionne. Plus pour l’un que pour l’autre, mais les retours sont positifs sur le plan de la proximité, des contacts, du cadre de travail et de l’offre très fluide. Je retiens deux principaux obstacles : l’ergonomie pour les habitués du double écran et le manque d’interaction interne qui nourrit le team spirit ».

Et maintenant ?

Dans la balance du DRH d’IBA, on retrouve de bons points pour la flexibilité, l’environnement, la mobilité l’avenir du travail et, last but not least, pour la marque employeur. « Je ne voudrais pas louper un candidat à cause d’une stratégie de travail hybride incomplète. Mais pas à n’importe quel prix. Après la phase de test vient le projet pilote. L’objectif est d’évaluer le potentiel en interne et d’y fixer un budget maximum. Je tirerai de nouvelles conclusions dans 6 mois ».

Continuez sur votre lancée :

Jean-François est Créateur de contenu (freelance of course) et amoureux de Communication. Pour lui, les #RH, le #Nouveau Monde du Travail, l’#Entrepreneuriat et la #Transformation Digitale sont ses drogues durs. Jean-François is Content Creator (freelance of course) en in love met communicatie. Voor hem zijn #HR, de #NWOW, #Entrepreneurship en #DigitalTransformation zijn harddrugs. Voir tous les articles de Jean-François Dinant

One comment on this message

  1. Votre parution est très intéressante.
    Nous avons pas mal de matière susceptible de vous intéresser, de type white paper qui synthétise les résultats du PoC, mais aussi des insights qui sont le fruit de Think-Tank menés très récemment sur le travail hybride avec des CxO.
    On peut se parler si vous le souhaitez (0478/98 33 61), car je m’inscris totalement dans vos ‘drogues dures’ avec plus de 40
    ans d’expériences sur ces 4 thématiques.

    Bonne journée,