"Exploring the future of work & the freelance economy"
SLUIT MENU

L’avenir des RH ressemble à des montagnes russes

La fonction des RH connaît une profonde transformation. Et cette transformation est déjà d’actualité. C’est le thème d’un petit-déjeuner – table ronde qui a rassemblé 15 femmes, responsables HR, issues d’organisations internationales, lors du séminaire Total Talent Management à Amsterdam.

En tant que RH, il faut se tenir prêt ! Les tâches et les fonctions attribuées aux collaborateurs de votre organisation sont en pleine mutation, ce qui demande d’aligner leurs compétences, mais votre propre poste n’échappe pas, également, à l’impact des innovations technologiques. C’est la thèse qu’a défendue Mildret Mateson, strategy & sourcing manager chez Ericsson, lors du séminaire Total Talent Management qui s’est tenu à Amsterdam le 21 septembre 2017.

Médias sociaux et vidéos

Les réactions autour de la table ont montré qu’elle avait raison.
« Il suffit de voir, en tant que RH, votre approche du talent», réagit Laura Carter, Global HR-manager chez Astra Zeneca. Recruter par le biais des médias sociaux ou mener des entretiens par vidéo avec les candidats sont des choses que nous ne faisions pas encore il y a cinq ans. Aujourd’hui, c’est devenu la routine.

Depuis deux ans chez Jaguar, les RH sont également responsables des ‘procurement category managers’ qui ont en charge l’acquisition de services RH. Les autres HR managers présents autour de la table ont trouvé cela particulièrement innovant.

Global HR manager

La technologie offre indéniablement des avantages. Chez Rolls Royce, les systèmes technologiques de support qui ont été introduits sont un outil pour garder une vue d’ensemble et donc aussi le contrôle. Le rôle de Global HR manager en est dès lors facilité. Par exemple, en utilisant de manière standard  la visioconférence, chacun gagne du temps et ceci donne finalement l’impression que tout le monde se trouve dans la même pièce.

Self-service

Par la technologie, les RH se dirigent vers un modèle de self-service, tout comme c’est déjà le cas pour la réservation de voyages, l’enregistrement dans les hôtels ou les aéroports et autres tâches que nous facilite l’informatique. Au sein des RH également, une grande partie des tâches traditionnelles seront reprises par des ordinateurs. Nous arrivons déjà à cette certitude aujourd’hui. La question est donc de savoir ce qui va subsister pour occuper les RH. « Ce sera pour eux un défi à relever au cours des deux prochaines années », affirme Mildret Mateson de façon très convaincante. S’y atteler directement et se demander : que doivent faire dès maintenant les RH pour pouvoir, d’ici deux ans, être impliqué stratégiquement dans les organisations et être pris en considération à ce niveau ?

Fournir des informations

Les RH doivent certainement mettre l’accent sur la transmission de plus d’informations. Les RH doivent être en mesure de communiquer à la direction des données et des scénarios prédictifs, de mettre en place de manière proactive différents canaux de recrutement de talents, et d’élaborer des programmes de développement destinés aux collaborateurs.  Les RH devront être ouverts aux innovations pour faciliter le self-service aux collaborateurs, car c’est ce que la nouvelle génération de talents (Gen Z) attend. « L’époque où les RH se limitaient à pourvoir des postes vacants est révolue », déclare Laura Carter.

Partenaires et prestataires externes

Pour ce faire, les RH travailleront également de plus en plus avec des partenaires et des prestataires externes. Bien choisir les prestataires qui veulent s’investir dans une collaboration va contribuer au succès des RH. Mais une organisation doit aussi être réceptive aux innovations et aux partenariats. Et à ce niveau, il y a encore beaucoup d’améliorations à apporter, admet notamment Julia Ivanova de Maersk. Alexandra Gastpar, Head of CW competence center, explique : « Chez Swisscom, nous ne considérons pas nos fournisseurs de talents externes comme de simples fournisseurs, mais bien comme des partenaires, ce qui est extrêmement constructif pour chacune des parties ».

Du côté d’Ericsson, on collabore avec les prestataires sur les projets en partageant les responsabilités et les résultats. Songez à la collaboration dans le domaine de la technologie (partage de systèmes) qui permet des améliorations en termes de qualité et d’efficacité des processus, mais également de partager les risques, ce qui rend la collaboration plus durable. Enfin, chaque partie recherche également de concert des optimisations de la supply chain, ce qui offrira plus de flexibilité et permettra clairement de réduire les coûts.

Intelligence artificielle

Au moment de la dernière tasse de café, le thème de l’IA et la manière dont elle affectera le travail fut abordé. L’IA est la Révolution, c’est clair ! L’IA entraînera la disparition d’emplois dans les pays à bas salaires. Ceci est déjà en train de se produire et va se répandre rapidement. Mais l’IA crée également de nouveaux emplois.

Comment s’y préparent les femmes RH présentes autour de la table ? Le RH sera-t-il davantage un consultant interne ? Ou plutôt un business partner ? Ou pourquoi pas un driver of change ? L’avenir des RH ressemblera à des montagnes russes et sera ponctué de nombreux changements fondamentaux, ce constat est admis de tous.

Marleen Deleu - Director Trends & Insights NextConomy - on a mission to bring insights and expertise to the freelance workforce and users of contingent labor in Belgium Voir tous les articles de Marleen Deleu