"Exploring the future of work & the freelance economy"
SLUIT MENU

Spoiler alert : nombreuses perspectives pour les organisations, équipes Talent acquisitions et prestataires RH

NextConomy a une mission. Celle qui consiste à partager des connaissances et des idées sur le monde du travail (flexible) en mutation. A inspirer et à stimuler le débat. Notre mission n’est pas qu’un texte pour notre site web. Nous avons réuni les partenaires NextConomy à Bruxelles pour un après-midi de réflexion et de réseautage. Mais pas que…

NextConomy Partner Meetup

Fidèle à son habitude, NextConomy a démarré l’année par un Partner Meetup. Un événement stimulant où nous discutons de l’actu du le marché du travail avec tous nos partenaires. Leur point commun ? Ils soutiennent la vision et la mission de NextConomy. Quel plaisir de voir combien d’idées sont partagées ouvertement. Et surtout combien il est nécessaire d’obtenir (encore) plus d’informations et de précisions concernant le travail flexible.

Of course, nous n’avons pas la science infuse. Et nous faisons toujours appel à un expert pour ces Partner Meetups. Cette année n’a pas dérogé à la règle et nous avons eu le plaisir d’accueillir Wim Davidse.

Wim est parfaitement placé pour exprimer ce qui se passe dans le monde du travail. Mais aussi à propos des perspectives pour les agences et le talent acquisition dans les organisations. Rien que par son parcours universitaire, mais aussi de nombreuses années d’expérience au sein de directions dans le monde du recrutement.

L’avenir du travail est flexible

Wim confirme que dans la plupart des organisations les talents ne figurent malheureusement pas encore suffisamment (voire pas du tout) à l’ordre du jour des responsables. Le talent n’est toujours pas une priorité.

Parallèlement, la motivation des travailleurs et le lien qui les unit à ces organisations déclinent de manière spectaculaire.

Les managers ne comprennent pas leurs collaborateurs.

Et cette situation est lourde de conséquences.

Les entreprises provoquent ainsi leur propre pénurie. D’autre part, en cette période de troubles, les organisations ne peuvent survivre qu’en étant organisées de manière agile et flexible. Elles doivent réagir rapidement à tout ce qui se passe dans leur sphère d’activité. L’économie continue de croître et la demande de main-d’œuvre n’a jamais été aussi forte. La demande va d’ailleurs continuer à croître.

Le collaborateur de son côté envisage différemment la place du travail dans sa vie. La pandémie y a été pour quelque chose. Il veut travailler moins d’heures, décider lui-même où et quand il travaille, être plus responsable de lui-même, plus autonome et plus flexible.

Cette conjonction fait que les organisations doivent d’urgence abandonner l’idée que chacun peut uniquement contribuer à leur réussite avec un contrat à durée indéterminée à temps plein. Il y aura certainement encore des collaborateurs qui préfèrent les (soi-disant) garanties d’un contrat à durée indéterminée. Mais un nombre croissant de personnes recherchent des formes de collaboration plus flexibles.

Les entreprises qui ne jouent pas le jeu créent donc leur propre pénurie.

Conclusions

  • Le travail 4.0 est une nécessité: privilégiez les attentes des travailleurs et répondez à leurs besoins.
  • L’avenir du travail est flexible: utilisez-en les nombreuses formes pour recruter et fidéliser davantage de talents.
  • Quelle chance pour les organisations intelligentes, leurs équipes Talent Acquisitions, mais aussi pour les prestataires de solutions RH !

Pour continuer sur votre lancée :

Marleen Deleu
Marleen Deleu - Director Trends & Insights NextConomy - on a mission to bring insights and expertise to the freelance workforce and users of contingent labor in Belgium Voir tous les articles de #Marleen Deleu

Laisser un commentaire