"Exploring the future of work & the freelance economy"
SLUIT MENU

Des carrières durables face à une réalité complexe

La durabilité revêt une importance croissante dans notre société, y compris dans le domaine du travail. Les attentes des dirigeants d’aujourd’hui sont différentes de celles des dirigeants d’hier. Réfléchir et se consacrer à des carrières durables s’impose à eux. Vinciane Verbiest vous livre sa vision sur les carrières durables.

« L’évolution de notre société a abouti à une communauté de la connaissance », lance Vinciane V Verbiest. « Les jeunes ont changé et sont devenus des leaders, qui ont des attentes différentes. »  Elle insiste sur la nécessité de carrières durables en citant Sumantra Ghoshal, ancien professeur de management stratégique et international à la London Business School : « You can’t manage third generation strategies with second-generation organizations and first-generation managers. »

Il est impossible de mener des stratégies de troisième génération avec des organisations de deuxième génération et des managers de première génération.  – Sumantra Ghoshal


De plus en plus d’organisations professionnalisent le recrutement de leurs talents externes. NextConomy propose donc une série d’entretiens autour du thème central « Women in Contingent Workforce ». Ils ont pour but d’inspirer et de partager des idées avec tous ceux qui sont impliqués de près ou de loin dans le recrutement de talents externes. En particulier, nous voulons montrer aux femmes qu’il existe des carrières passionnantes dans un domaine encore relativement novateur et inconnu, mais tourné vers l’avenir et d’une importance stratégique croissante pour les organisations.

Trois générations de dirigeants réunis sur un même marché du travail

« Notre marché du travail actuel présente différentes générations de dirigeants », souligne Vinciane Verbiest.

  • Les dirigeants de la première génération ont grandi dans un environnement de travail assez stable : descriptions de poste, modes opératoires, procédures et politiques bien définis. « Éléments caractéristiques : un emploi longue durée dans la même organisation et une carrière préétablie ainsi qu’une structure à grades comportant des avantages extra-légaux, le travail de 8 à 5 en entreprise, l’utilisation de ratios et la planification caractérisent cette génération. »
  • Les dirigeants de deuxième génération pratiquent une gestion qui vise à atteindre les objectifs fixés. Les attentes de l’individu sont grandes, la priorité allant vers toujours plus et davantage. Des packages extra-légaux sont offerts pour donner à chacun la possibilité de s’enrichir selon les règles de la démocratie. Un des principaux points faibles de ce type de dirigeant, aux dires de Vinciane Verbiest, est le fait de prêter trop peu d’attention à la personne qui se trouve derrière les objectifs.
  • La troisième et jeune génération de dirigeants attache une grande importance à l’innovation permanente, plus rapide, moins chère, plus intelligente, aux changements rapides, à une présence en tout temps et en tous lieux, mais aussi à la durabilité. Situation qui conduit à des paradoxes et à des priorités et attentes divergentes. Les carrières durables revêtent désormais une importance considérable.

Il n’y a pas une seule carrière durable

« Une carrière où vous pouvez vous épanouir et évoluer au fil des années », voilà comment Vinciane Verbiest décrit une carrière durable. « C’est une affaire très personnelle et par conséquent différente pour chacun. »

Une carrière durable dépend d’abord du dirigeant et de sa volonté de considérer ou pas ce qui est durable pour le collaborateur.  – Vinciane Verbiest

« Une carrière durable dépend d’abord du dirigeant : est-il prêt à prendre en compte ou pas ce qui est durable pour le collaborateur ? Le dirigeant comprend-il où son collaborateur entend aller ? Ses ambitions et ses objectifs dans sa propre vie et dans l’organisation sont-ils bien connus ? »  Pour forger des carrières durables, ce genre de conversations doit avoir sa place au sein d’une organisation.

Carrières durables anno 2022

Début 2022, Vinciane Verbiest a observé que de nombreuses organisations abordaient la question de la durabilité et la transposaient en actions concrètes à court terme. Parmi les exemples, citons la mise en place de budgets de mobilité et l’électrification du parc automobile. Cette durabilité a trouvé sa place dans la stratégie de marque employeur de nombreuses organisations afin d’attirer les jeunes.

La pénurie de talents amènera les entreprises à retourner vers des carrières durables. – Vinciane Verbiest

Mais mi-novembre 2022, elle doit constater que la récession et l’inflation sont devenues des priorités pour les entreprises : l’élément de durabilité reste peu mis en avant. « Mais », prédit Vinciane Verbiest, « la pénurie de talents ramènera les entreprises à retourner vers des carrières durables. »

Plus de flexibilité pour faire face à la complexité d’aujourd’hui

De nombreux dirigeants sont désormais amenés à réfléchir à la manière de faire face à la complexité de la situation économique actuelle.

« Cette complexité apporte plus de liberté aux freelances », remarque Vinciane Verbiest. » Ils peuvent être engagés par une organisation et aussi être mis dehors, en fonction des besoins. Ce qui n’est pas le cas des salariés permanents. » Par ailleurs, elle perçoit également un impact positif en faveur du travail hybride, qui, pour des raisons économiques, deviendra plus accessible.

Une problématique clé concernant les talents

De quoi aurons-nous besoin à l’avenir ? Telle est la question que les organisations doivent se poser au sujet des talents. « Les dirigeants voient davantage leur rôle comme celui d’un leader de personnes : déployer ses équipes, les faire évoluer, les diriger, les coacher et veiller à la bonne entente au sein de l’organisation. Le contrat de travail des salariés et le temps de présence physique sont moins importants. Créer un esprit d’équipe à plus forte raison. Que ce soit lorsqu’on travaille avec des talents internes ou externes, ou dans des modes de travail hybrides. »

Le contrat de travail des salariés et le temps de présence physique sont d’une importance toute relative. Créer un esprit d’équipe à plus forte raison. -  Vinciane Verbiest

Vinciane Verbiest préconise de prêter une attention suffisante à la diversité, et qui plus est aux attentes de chaque individu au sein de l’équipe. La collaboration en complémentarité comme équipe de projet pour obtenir des résultats durables constitue ici une solution, dit-elle.

Voici quelques conseils pour les dirigeants :

  • écoutez vos équipes ; apprenez à les connaître ; accompagnez-les dans leurs projets ;
  • choisissez les personnes dont vous avez besoin pour atteindre les objectifs ;
  • – soyez attentif à la façon dont vous faites se rencontrer les gens.

Conclusions Être réceptif à tout ce qui nous entoure

« Nous devons apprendre à composer avec la complexité d’aujourd’hui », estime Vinciane Verbiest. Nous devons être réceptifs pour comprendre que la complexité amène des progrès. Adoptez la complexité et ne redoutez pas les changements. Nous devons en passer par là. »

Adoptez la complexité et ne redoutez pas les changements.  – Vinciane Verbiest

« Les décideurs politiques en font déjà beaucoup en la matière », dit-elle. Elle les incite toutefois à se montrer prudents face à un trop grand nombre de règles et à se préoccuper surtout de simplifier plutôt que de diriger et de contrôler. « Une législation qui va nous mettre en phase risque de ne pas nous faire évoluer suffisamment dans la bonne direction. »


Le rôle à venir des RH

Dans cette perspective, la question du rôle des RH constitue un des grands points d’interrogation. Ces dernières années, Vinciane Verbiest a assisté à l’émergence croissante de RH inflexibles et souples. Elle se demande si les RH inflexibles doivent être réinventées par chacune des organisations.

« Les RH doivent-elles se redéfinir à chaque fois ou faut-il commencer à penser différemment ? », telle est la question qu’elle pose.

Les RH doivent-elles se redéfinir à chaque fois ou faut-il commencer à penser différemment ?  – Vinciane Verbiest

« La numérisation, l’automatisation, l’externalisation et l’intelligence artificielle sont impossibles à enrayer », déclare Vinciane Verbiest. Préparez-vous bien à cette situation. Veillez à ce que les RH restent présents pour parler au personnel. Car ce point est encore trop souvent négligé », affirme-t-elle.

Selon elle, le rôle des RH évolue davantage vers celui de HR Business Partner : savoir ce qui est essentiel dans l’organisation et coller à la réalité quotidienne.

« Nous nous trouvons au début d’une métamorphose majeure dans le domaine des ressources humaines due à l’environnement complexe grandement modifié. Avec la venue du méta et la progression du gaming, un tout nouveau monde se profile face à un seuil numérique beaucoup plus important. Son impact reste à voir sur les compétences et les aptitudes requises. »  Mais il y en aura, Vinciane Verbiest en est sûre.

À PROPOS DE VINCIANE VERBIEST

Vinciane Verbiest a démarré sa carrière dans le monde de l’entreprise en tant que responsable du recrutement. Elle a rapidement occupé des postes de direction dans le domaine RH en Europe alors jeune maman de deux enfants chez Cadbury Schweppes, VP HR EMEA Baxter & SVP HR Europe. Devenue Chief of Staff du CHRO de Mastercard, Global SVP HR, elle a rejoint le monde des affaires en tant que Global Product Delivery Mastercard afin de mettre en place une nouvelle équipe capable de déployer de manière efficace et industrielle les produits et services de paiement numérique à l’échelle mondiale. Elle maîtrise parfaitement l’accompagnement et le déroulement de carrière, les fusions et acquisitions, la gestion des talents et la planification de la relève, les méthodes commerciales et les améliorations des process et activités. Son expertise, ses valeurs et son exemplarité font d’elle un coach fiable dans le domaine de la transformation des entreprises et des personnes. Elle se consacre avant tout au développement de talents hétérogènes et aux stratégies en matière de talents dans les organisations.

À lire également :

Barbara Uyttendaele
Barbara is coach bij Tikhodza en freelance content creator. Ze heeft een liefde voor levenslang leren en een streven naar continue verbetering. Een loopbaan van 20 jaar in de wereld van HR-dienstverlening versterkte haar nieuwsgierigheid naar hoe de wereld van werk evolueert en hoe organisaties en talenten hiermee omgaan. Inspireren, challengen en motiveren zijn haar drijfveren om mensen en organisaties in beweging te brengen. *** Barbara est coach chez Tikhodza et créatrice de contenu freelance. Elle est passionnée de formation continue et s'engage à l'amélioration permanente. Une carrière de 20 ans dans le monde des services RH a renforcé sa curiosité pour l'évolution du monde du travail et la manière dont les organisations et les talents y font face. Son leitmotiv ? Inspirer, stimuler et motiver pour activer les gens et les organisations. Voir tous les articles de #Barbara Uyttendaele

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *