"Exploring the future of work & the freelance economy"
SLUIT MENU

L’intelligence artificielle : un matching candidats efficace et inclusif

2017 : ManpowerGroup décide d’investir dans l’intelligence artificielle (IA). Elke De Loecker, Head of Business and Sales for Talent Solutions EMEA, nous explique les avantages de l’IA : efficacité à toute épreuve, importance de la dimension humaine et meilleurs résultats pour les entreprises en raison d’une diversité et d’une inclusion renforcées.

Depuis environ 5 ans, ManpowerGroup utilise l’intelligence artificielle (IA). L’organisation recourt actuellement à l’IA pour le recrutement dans certaines zones ou certains pays. « Au cours des dernières années, nous nous servons davantage de l’IA.   Notre expérience croît en permanence », déclare Elke De Loecker.

Accroître l’efficacité

Manpower entend trouver la manière dont les nouvelles technologies améliorent les processus de prise de décision. Le point de mire porte sur le processus décisionnel des recruteurs quand ils essaient de faire matcher des candidats avec des offres d’emploi.

L’IA est utilisée pour sélectionner le candidat ou la candidate ayant les meilleures chances de répondre à une offre d’emploi en particulier. Comment ? En établissant un classement du niveau de réussite de chaque candidat, en fonction d’un ensemble de compétences particulier. Avantage ? Le processus de prise de décision humain est plus précis et rapide.

L’époque où l’on publiait une offre d’emploi et où l’on espérait que tout irait “pour le mieux” est bel et bien révolue.

« L’époque où l’on publiait une offre d’emploi et où l’on espérait que tout irait “pour le mieux” est bel et bien révolue. », explique Elke De Loecker. Vous devez rechercher le bon candidat. Avec l’IA, Manpower apporte donc des informations sur le marché du travail de proximité. Cela se traduit par des conseils aux clients concernant un plan de recrutement plus poussé.

Les chances de réussite

Le système qui a bien sûr ses faiblesses a évolué au cours des cinq dernières années.

L’IA porte sur des technologies nécessitant d’être dotées de données précises pour pouvoir mieux appréhender les résultats.

Elke De Loecker précise : « Tout commence par une bonne taxonomie des postes et des compétences. Vous pouvez ainsi aller beaucoup plus loin pour trouver un bon match. »   La technologie peut ne pas être présente au départ. Tout est question de bons réglages. « Mais », ajoute-t-elle, « la technologie et les données évoluent considérablement.

Manpower a vu le taux de réussite de son matching augmenter de façon exponentielle au fil des ans pour dépasser les 90 %.

Combler le pipeline

L’intelligence artificielle ne se limite pas à sa propre base de données. Manpower en détient une alimentée par des centaines de points de données. En établissant des connexions avec des bases de données comme LinkedIn, Catalent et UpWork, notamment, l’IA permet de repérer certains groupes qui ne ressortent pas directement en utilisant des technologies plus classiques comme les Job Boards.

Une meilleure expérience des candidats

Les candidats ont tout intérêt à passer les bons entretiens aussi vite que possible. En utilisant l’IA, Manpower tente de limiter le nombre de tâches ingrates dans le travail du recruteur. Celui-ci peut ainsi privilégier la dimension humaine du travail : l’entretien avec le candidat.

Il s’agit ni plus ni moins d’une collaboration entre l’homme et la machine. L’intelligence artificielle ne remplace personne, mais apporte un progrès dans le travail.

“Il s’agit ni plus ni moins d’une collaboration entre l’homme et la machine. L’intelligence artificielle ne remplace personne, mais apporte un progrès dans le travail.”, ajoute Elke De Loecker.

“Les sourceurs et recruteurs sont très expérimentés et possèdent une grande intuition. Ces compétences méritent d’être conservées. Aucun des candidats ne doit par ailleurs se sentir perdu. Un sourceur ou un recruteur examine les résultats d’un matching selon son propre point de vue subjectif. L’IA sélectionne aussi des candidats qui n’émergeraient pas lors de la sélection par un recruteur ou un sourceur”, explique-t-elle.

Le défi perçu par ManpowerGroup réside dans le changement culturel qui s’opère dans l’esprit des sourceurs et des recruteurs. Avoir foi en l’IA. Les recruteurs sont encouragés non seulement à laisser parler leur propre intuition, mais aussi à prendre en compte la proposition faite par l’IA.

“Tout est dans l’ajout pas dans la suppression”, déclare Elke De Loecker.

L’IA soutient la diversité et l’inclusion

La subjectivité des individus conduit à désigner en premier lieu des personnes plutôt que d’autres. Résultat ? Vous, organisation, passez à côté de talents incontournables. L’IA favorise une approche plus inclusive ainsi que des connexions à travers le monde. Peu importe où se trouve un candidat : l’IA met le monde à votre porte.

Vous, entreprise, tenez à bénéficier de la vision la plus complète qui soit du monde et du marché. Voilà où le matching de l’IA basé sur les compétences peut être utile.

“Par le passé, les entreprises menaient des politiques autour de la diversité et de l’inclusivité dans une optique de responsabilité sociale des entreprises ou RSE. Cependant, la diversité et l’inclusivité présentent aussi un intérêt pour les entreprises”, souligne Elke De Loecker. “Les envisager sous des angles différents et variés vous fait découvrir des opportunités de marché que vous, entreprise, ne verriez pas autrement. Vous, entreprise, cherchez donc à avoir la vision la plus étendue possible du monde et du marché. Et le matching IA basé sur les compétences y contribue”, explique-t-elle.

Conseil pour un recrutement basé sur l’IA

Elke De Loecker suggère aux entreprises encore hésitantes à investir dans l’IA pour leur recrutement de commencer sur une petite échelle.

  • Comprendre clairement vos objectifs et le type de candidat dont vous avez besoin pour les atteindre.
  • Ne pas privilégier pas un certain type de profil : considérez les compétences et le match avec l’organisation.
  • Donner aux candidats une vision claire de votre offre.

Une fois que vous savez ce qui marche et ce qui ne marche pas, vous pouvez accroître progressivement l’utilisation de l’IA.

À propos de Elke De Loecker

Depuis plus de 20 ans, Elke De Loecker travaille chez ManpowerGroup. Elle se consacre principalement aux dossiers de personnel international, tant au niveau interne qu’externe.

À lire également

Barbara Uyttendaele
Barbara is coach bij Tikhodza en freelance content creator. Ze heeft een liefde voor levenslang leren en een streven naar continue verbetering. Een loopbaan van 20 jaar in de wereld van HR-dienstverlening versterkte haar nieuwsgierigheid naar hoe de wereld van werk evolueert en hoe organisaties en talenten hiermee omgaan. Inspireren, challengen en motiveren zijn haar drijfveren om mensen en organisaties in beweging te brengen. *** Barbara est coach chez Tikhodza et créatrice de contenu freelance. Elle est passionnée de formation continue et s'engage à l'amélioration permanente. Une carrière de 20 ans dans le monde des services RH a renforcé sa curiosité pour l'évolution du monde du travail et la manière dont les organisations et les talents y font face. Son leitmotiv ? Inspirer, stimuler et motiver pour activer les gens et les organisations. Voir tous les articles de Barbara Uyttendaele