"Exploring the future of work & the freelance economy"
SLUIT MENU

Hors Norme : ce réseau qui fait rayonner les entrepreneures belges

On griffonne, on balbutie, on teste des boulots ici et là sans vraiment trouver sa place. Jusqu’au jour où… un projet fait enfin vibrer nos sens. C’est l’histoire de Clémence Braun, entrepreneure énergique, et de Hors Norme, son réseau au féminin.

C’est lors d’un voyage à la “Grande Pomme” que Clémence Braun, Bruxelloise de 30 ans, découvre l’univers des cercles business. Sa première expérience des réseaux new-yorkais l’amène à passer une nuit blanche, une nuit de révélation : enfin, sa petite voix intérieure s’éveille, elle sait où elle veut matérialiser son enthousiasme ! “J’ai écouté avec passion l’intervenante qui présentait son parcours à ce cercle d’affaires. Mais ce qui m’a le plus plu, c’est le rôle de la chef d’orchestre, de l’organisatrice de ce mouvement, de celle qui mettait en relation les gens”.

Hors Norme, son propre cercle féminin, est né de cette volonté de tisser du lien. “Je voulais proposer quelque chose de simple, un cercle en mode jeans-basket, avec, en plus de ce que j’avais retenu à New-York, un accent mis sur l’aspect entrepreneurial”. Hors Norme voit donc le jour en octobre 2020, pour le plus grand bonheur des entrepreneures lancées, venues chercher les témoignages et la connaissance en plus.

Focus sur le féminin

Hors Norme est un réseau belge qui a pour vocation de rassembler des femmes entrepreneures inspirantes et inspirées, prêtes à partager leur histoire. Aujourd’hui, elles sont 120 à avoir rejoint la communauté. “Je trouvais qu’en Belgique l’entrepreneuriat au féminin était peu représenté, pas autant qu’en France, en Angleterre ou aux États-Unis par exemple. Pourtant, il y a des femmes entrepreneures dans notre pays ! Je me suis dit qu’il était temps de mettre la lumière sur tous ces visages qu’on voit trop peu. L’idée de créer un réseau, des synergies, des collaborations entre membres m’est alors apparue clairement.” raconte la pétillante fondatrice du réseau bruxellois.

Les femmes entrepreneures sont des couteaux suisses. Je veux les accompagner dans leur besoin, encore très présent, de liberté.

1 réseau, 3 events

Les femmes entrepreneures sont des couteaux suisses. Je veux les accompagner dans leur besoin, encore très présent, de liberté. Créer soi-même, c’est la volonté de beaucoup de femmes.” explique Clémence. Hors Norme est donc composée de workshop, de formations en marketing, en rh, en communication…, finalement en tout ce qu’un entrepreneur doit savoir. Il y a aussi les talk, ces “conférences inspirationnelles” comme les appelle notre jeune créatrice. Des partages de parcours, des podcast en présentiel avec un petit verre en guise de conclusion.

Et enfin, Hors Norme “ce sont des petits déjeuners, des sessions de brainstorming. Quatre membres qui s’installent autour d’une table en petit comité et échangent autour de leur projet. L’idée c’est d’expliquer ce que chacune fait en une phrase et d’identifier un challenge qu’elle rencontre à ce moment-là pour ensuite aborder ces défis toutes ensemble, apporter des pistes, des outils…” La plus-value de ces événements ? “On se rend compte qu’on n’est pas seule.”

Et si on éduquait à l’entrepreneuriat ?

A l’heure où l’on doit, encore, dénoncer les différences de traitement entre hommes et femmes, on se demande au fond, si se frayer un chemin dans le monde de l’Entreprise n’est pas plus ardu pour la gente féminine. “Je ne pense pas. Ce qui est sûr, c’est qu’on n’a pas été éduqué pour l’entrepreneuriat, qu’on soit un homme ou une femme. Quand on sort de l’université, on est catégorisé en tant que futur employé, d’emblée. On n’est pas au courant que l’entrepreneuriat existe, du moins, pas à ce moment-là de notre vie.

C’est aussi intrinsèquement lié à ce que l’on voit autour de nous, aux exemples qui fleurissent dans notre entourage proche. Je trouve que c’est hyper important de faire comprendre, potentiellement aux plus jeunes, que d’autres chemins existent. J’insiste aussi sur un point : ce n’est pas fait pour tout le monde. Je pense que la peur et le financement sont des freins au lancement. Mais, fondamentalement, je ne pense pas qu’il y ait d’écart entre hommes et femmes. Je crois, au contraire, que la femme a besoin de beaucoup plus de liberté et d’indépendance.”

Si un jour, on n’a plus besoin de réseau au féminin, alors, peut-être qu’Hors Norme deviendra mixte. Aujourd’hui, c’est encore nécessaire.

Comme un dîner entre copines

Au fond, Hors Norme c’est plus qu’un réseau, c’est le lien invisible qui rallient et accordent les femmes dans leur quête de liberté, dans leurs pulsions créatives, au-delà du projet professionnel, c’est une force commune, un mouvement où le “féminin l’emporte”. A cela de préciser que Clémence Braun n’exclut jamais la richesse de la mixité. Puisqu’au fond, elle sait que son équilibre dépend de tous les genres, sans exception. “J’ai autant besoin de dîners mixtes qu’essentiellement féminins ou masculins. Et je sais que pris séparément, ils portent, chacun, tout autant de valeur et d’intérêt. Si un jour, on n’a plus besoin de réseau au féminin, alors, peut-être qu’Hors Norme deviendra mixte. Aujourd’hui, c’est encore nécessaire.”


Clémence Braun

Clémence Braun, Bruxelloise pure souche, a tout juste la trentaine quand elle crée Hors Norme. Un réseau d’affaires exclusivement féminin, axé sur l’entrepreneuriat. De ses premiers pas chez Take Eat Easy en tant que Marketing Executive à son poste de responsable Marketing Junior chez Schweppes, en passant par la case Emakina, elle tâtonne, se nourrit et entreprend enfin de semer ses propres idées. Aujourd’hui, elle arpente les rues de l’entrepreneuriat, non plus à la recherche de sa propre vibration (elle l’a trouvée avec Hors Norme), mais en quête d’autres entrepreneures lancées, désireuses de se développer davantage.


Plus sur l’avenir du travail au féminin ?

Anne-Sophie Beaujean
Créatrice de contenus, Anne-Sophie est passionnée d’écriture, curieuse et captivée par le pouvoir des mots. Des fenêtres qui ouvrent et éclairent nos communications. Freelance, elle met sa plume au service de l’entrepreneuriat et questionne les nouvelles tendances RH. L’avenir du travail, un sujet qui n’a pas fini de faire couler son encre… Anne-Sophie is een content creator, gepassioneerd door schrijven. Ze is nieuwsgierig, geboeid door de kracht van woorden en zorgt voor deuren die opengaan en onze communicatie vergemakkelijken. Als freelancer gebruikt ze haar pen voor ondernemerschap en stelt ze nieuwe HR-trends in vraag, zoals de toekomst van werk, een onderwerp waar nog steeds veel over wordt geschreven ... Voir tous les articles de Anne-Sophie Debauche