"Exploring the future of work & the freelance economy"
SLUIT MENU

Wikipreneurs : prendre un freelance par la main

« Devenir indépendant, lancer son propre projet, de quelque manière que ce soit, c’est un défi ! » Xavier De Poorter, fondateur de la plateforme Wikipreneurs a conscience des avantages et des difficultés que tous les freelances rencontrent. Il s’y intéresse, analyse le tout et propose des solutions et des services à ceux qui démarrent, ceux qui y pensent, et ceux qui veulent stimuler leur croissance. Papote avec un gourou de l’entrepreneuriat qui se donne pour mission de faciliter le chemin des indépendants vers la réussite.

Xavier De Poorter baigne dans l’entrepreneuriat depuis 28 ans. Avec une certaine bouteille donc, il s’est lancé dans le partage d’une grosse boîte à outils pour indépendants et freelances : Wikipreneurs. Le moteur ? Des professeurs, des coachs, des conseillers des Services publics … La crème de celles et ceux qui peuvent encadrer et soutenir les jeunes entrepreneurs, de la mise en place jusqu’à la croissance, voire même la transmission. C’est d’ailleurs de là que vient l’idée du « Wiki ». « On veut soutenir tous les indépendants, qu’il s’agisse de celui qui rêve le matin dans sa douche, à celle qui dirige une PME, en passant par les start-ups ! » 

Besoins simples, mais importants

Vouloir s’adresser à tous les profils de freelances, ça permet notamment de prendre du recul et de cibler les principales attentes des entrepreneurs. « Au plus j’avance dans ce métier, au plus je simplifie. Avant j’avais peur de tomber dans le bateau ou l’inutile, mais en réalité ce sont les mêmes bases qui manquent le plus souvent. Prenez par exemple la gestion : c’est un problème récurrent en phase de démarrage. Combien allez-vous gagner en fin d’année ? Êtes-vous sûrs de ne pas payer trop d’impôts ? Des questions essentielles, auxquelles on apprend à répondre quand on maitrise un budget. Être capable de le faire soi-même, ça rassure les gens. Chez Wikipreneurs, on propose notamment des Bootcamps lors desquels on travaille le budget, on aborde les décisions d’investissements, les missions à plusieurs, etc. Pour ce genre d’atelier, on a un taux de satisfaction qui est stalinien : 4,8/5 ! »


On se rend compte que le principal besoin des entrepreneurs c’est d’y voir clair. Il faut donc les former, mais sans avoir peur de vulgariser et de simplifier


 Entrepreneurs sous Covid : qu’est-ce qui coince ?

Rien selon Xavier De Poorter. Après deux années de pandémie, le monde s’impatiente, l’économie toussote, mais… L’entrepreneuriat cartonne. « On constate depuis quelques années que de plus en plus de personnes se lancent à leur compte, elles réussissent et elles perdurent dans leurs activités d’indépendant, de freelance, de start-up et autres. Sur la plateforme Wikipreneurs on a dépassé les 303.000 visiteurs en 2021, c’est du +16%. On peut donc clairement parler d’une tendance importante, c’est devenu ‘a new way of life’ pour beaucoup de monde. Et le télétravail imposé par la pandémie a renforcé cela. Travailler en entreprise a probablement perdu un peu de son sens. Un vent de liberté et de volonté souffle, ce qui signifie aussi qu’il y a une demande de formations et de spécialisations. Là on se rend compte que le principal besoin des entrepreneurs c’est d’y voir clair. Il faut donc les former, mais sans avoir peur de vulgariser et de simplifier. » 


Les freelances sont des gens qui se prennent en main, ils créent une dynamique qui enrichit la société dans son ensemble 


Marketing digital ou classique ?

Dans un monde qui bouge et dans lequel il y a de plus en plus de freelances (et donc de plus en plus de concurrence), Xavier De Poorter souligne que le point essentiel est de se faire connaître. « Depuis une dizaine d’années, le marketing digital a remplacé le marketing classique. Ça crée un vrai besoin : il est de plus en plus difficile de se démarquer sur son marché parce que tout le monde s’est mis au digital et que les coûts en marketing digital explosent. Il sera intéressant de voir dans les prochains mois si on va revenir au marketing classique qui recommence à faire mouche parce que c’est devenu plus original. Ce n’est plus la norme donc ça se remarque mieux, ça fait plus de bruit. » Globalement, Xavier De Poorter a donc un message : « Les freelances sont des gens qui se prennent en mains, ils créent une dynamique qui enrichit la société dans son ensemble. Wikipreneurs veut les rassurer et mettre en place les bons outils de gestion pour les aider à être encore plus libres et plus forts pour exercer leur activité. »

 

Découvrez aussi :

Lucie est journaliste, raconteuse d'histoires vraies. Passionnée par les humains, leur courage et les bruits qu'ils font : elle écrit des trucs tout le temps, les dit à la radio souvent, et se passionne pour les podcasts d'inspiration. Parce que rendre le monde (du travail) plus beau, ça passe d'abord par les idées de ceux qui chamboulent le système. Lucie, ce qu'elle aime, c'est donner la parole à ces gens-là. Lucie is journaliste, een echte vertel-ster. Ze is gepassioneerd door mensen, hun moed en de geluiden die ze maken: ze is altijd aan het schrijven, komt vaak op de radio en is gepassioneerd door inspirerende podcasts. De (werk)wereld mooier maken begint immers met ideeën van mensen die het systeem op zijn kop zetten. Lucie geeft hen daarom graag een stem. Voir tous les articles de Lucie Hermant