"Exploring the future of work & the freelance economy"
SLUIT MENU

Pour Sébastien Delfosse, le nouveau managing director de ManpowerGroup Belux : « L’accompagnement individuel nous distingue d’une plateforme »

« Mes supérieurs m’ont toujours accordé des occasions exceptionnelles d’évoluer et de m’améliorer. Pour ma part, en tant que CEO, je veux en faire autant. Investir dans le perfectionnement et la formation continue de ses collaborateurs est de loin le meilleur moyen pour une organisation d’être couronnée de succès sur le long terme ! »

Sébastien Delfosse, juriste, est devenu managing director de ManpowerGroup BeLux en décembre 2021. Il a rejoint cette entreprise en 2012 et occupait depuis 2019 le poste de vice-président People & Culture pour l’Europe du Nord. Il se décrit comme une personne « passionnée par l’avenir du travail et tout ce qui a trait au marché de l’emploi ». Devenu CEO, il rendra désormais compte au président régional de la division Europe du Nord.


Voici l’épisode 5 de la série « Le CEO se dévoile ». NextConomy y discute avec des CEO de leur vision de l’avenir du travail. Comment voient-ils le monde du travail et le marché de l’emploi évoluer ? Comment réagissent-ils face aux opportunités et aux menaces ? Quelle est leur vision du monde ?


  1. Connaître votre entreprise et vos marchés

Dans sa toute première interview de CEO, Sébastien Delfosse parle en long et en large du groupe Manpower.

« Manpower est devenu, en 1948, le leader mondial du travail intérimaire. Depuis les années 1960, le groupe s’est étendu au moyen de franchises indépendantes implantées dans différents pays européens. Ce n’est que dans les années 1990, avec la première vague de mondialisation, que toutes ces entités sont devenues des filiales. La stratégie globale à long terme et les processus optimisés ont toujours permis une approche distincte par pays, en fonction de leur marché du travail et de leurs réglementations propres. »  Les agences nationales conservent donc, en raison de leur ADN entrepreneurial de départ, une grande liberté de manœuvre.

« Le placement constitue la pierre angulaire de notre offre de services. En raison de la pénurie actuelle de talents, les candidats sont « aux commandes » depuis plusieurs années, mais il y a eu des périodes où c’était l’inverse. Dans les faits, un équilibre entre l’offre et la demande n’existe jamais. C’est précisément ce qui rend la situation si passionnante et si difficile pour nous… : les tabous qui entourent la législation belge du travail sont solidement arrimés au passé. Le débat sur la fin de carrière n’est toujours pas réglé, la mobilité de la main-d’œuvre reste problématique, la flexibilité demeure une question épineuse, et le concept de « flexicurité », qui connaît un franc succès par ailleurs, n’a jamais émergé ici. » Membre du comité exécutif de la Confédération mondiale de l’emploi (WEC), Sébastien Delfosse s’engage en tout cas en faveur des innovations sociales qui visent à un meilleur équilibre entre le social et l’économique.

Les tabous qui entourent la législation belge du travail sont solidement arrimés au passé.

  1. Pensez numérique

Manpower Group est par ailleurs tout à fait conscient des atouts d’une numérisation performante de l’ensemble des processus internes. « Les gains de productivité à réaliser sont encore très nombreux dans les domaines de la recherche, de la publication, de la (pré)sélection, de la prise de contact et du paiement. Pensez, par exemple, à un système d’I.A. capable d’envoyer des SMS à des milliers de candidats simultanément, songez à des outils permettant de rechercher des profils adaptés dans toutes les bases de données, y compris celles d’Indeed, de LinkedIn, de Monster et de Stepstone. » Mais ces automatisations ne constituent jamais un objectif en soi. « Cela permet à nos consultants de se consacrer totalement au contact humain. Cet accompagnement personnel nous distingue d’une plateforme. »

Et Sébastien Delfosse de poursuivre : « Il faut aussi dialoguer avec les DRH qui rêvent encore de ce candidat parfait : le « mouton à cinq pattes » multilingue doté d’un tas de qualités supplémentaires. Ou « le jeune expert ayant des années d’expérience ». Nous voulons aider à déterminer les compétences correctes et les conditions réalistes pour chaque poste vacant. »

 Nous voulons aider à déterminer les compétences correctes et les conditions réalistes pour chaque poste vacant.

« Dans notre relation personnelle à long terme avec les candidats, nous examinons également leurs besoins en formation. Dans le cadre de notre programme ‘MyPath®-programma’, nous encourageons l’épanouissement personnel par le renforcement des compétences et la gestion des carrières. Nous savons tous que des emplois disparaîtront à jamais et que d’autres, que nous ne connaissons pas encore, verront le jour. Ces investissements considérables et surtout immatériels nous permettent d’offrir aux utilisateurs les bons outils pour se reconvertir dans d’autres secteurs, par exemple. »

  1. Garder une longueur d’avance

En regardant devant soi, on remarque aussitôt l’accélération généralisée. « Les changements liés à la démographie, à la technologie, à la robotisation, à l’individualisation… se succèdent à un rythme effréné. L’écart important entre les compétences requises et celles des personnes moins bien formées est préoccupant. Notre marché du travail et notre société de l’information sont-ils prêts à relever les défis que nous réservent le vieillissement de la population et la poursuite de l’automatisation ? Nos partenaires sociaux ont-ils adopté une approche prospective ? »

Par ailleurs, il est encourageant de constater que la jeune génération opte pour des entreprises ayant un objectif durable. « Notre mission d’entreprise et notre vision concernant les emplois durables sont plus que jamais essentielles. Les Américains nous apprennent aussi que les grands défis s’ouvrent aussi sur des perspectives uniques. »

Slogan

« Nous travaillons avec sérieux sur nos objectifs sans nous prendre trop au sérieux. » Faire des erreurs ? Oui,car vous ne pouvez qu’apprendre d’elles. Ou pour le formuler à la manière de Churchill : “All men make mistakes,but only wise men learn from their mistakes.” Tous les hommes font des erreurs, mais seuls les sages apprennent de leurs erreurs. »)

Faire des erreurs ? Oui, car vous ne pouvez qu’apprendre d’elles.

À propos de ManpowerGroup

La société américaine Manpower, cotée à la bourse de New York, répond aujourd’hui aux besoins de plus de 400 000 clients dans le monde entier sous la bannière « Solutions innovantes pour l’emploi. » Cette devise englobe non seulement l’emploi intérimaire et le recrutement, mais aussi le conseil IT, le MSP, le RPO, le staffing, l’outplacement et d’autres prestations professionnelles. Originaires de plus de 80 pays, dont la Belgique et le Luxembourg bien sûr, les quelque 28 000 consultants et autres collaborateurs recherchent le candidat idéal, tant pour des missions d’intérim que pour des postes permanents, dans toutes les spécialisations ou secteurs imaginables. En Belgique et au Luxembourg, ManpowerGroup regroupe les quatre marques internationales Manpower, Experis, Talent Solutions et Right Management. En Belgique, vous trouverez aussi des entreprises qui se limitent au marché intérieur, comme Stegmann, Jefferson Wells et Futurskill.

Philip Verhaeghe is een onafhankelijk governance adviseur en een freelance redacteur over ondernemerschap en bestuur voor vakbladen, bedrijven en organisaties. Onderzoekt zowel de nieuwste trends als de klassieke uitdagingen die het verschil kunnen maken in de bestuurskamer of het directiecomité. Is als freelance redacteur ook actief voor onder meer Bestuurder”, “Guberna” en “Etion”. Werkte als algemeen secretaris voor VKW, het Instituut voor Bestuurders, Corgo en RNCI. Voir tous les articles de Philip Verhaeghe