"Exploring the future of work & the freelance economy"
SLUIT MENU

Marie Costers : exemple d’un management moderne au service de tous les talents

CEO de CodaBox, Marie Costers se prête volontiers à l’exercice de l’interview, pour faire connaître son travail mais aussi pour répondre à un besoin actuel : capter une voix féminine dans le développement et la gestion d’entreprise. Aujourd’hui, elle revient sur son parcours et nous parle de sa vision du management en mettant l’accent sur les ressources externes. Un vivier de talents qui intègre parfaitement CodaBox, une entreprise dans l’air du temps.

Quand elle regarde derrière elle, Marie Costers constate que sa carrière est une succession d’expériences qui, mises bout à bout, forment un ensemble cohérent. “A mes débuts, j’ai été approchée par une petite société belge, Integri, qui faisait de l’informatique et du soft pour les paiements. C’était une société qui cherchait des collaborateurs passionnés, j’ai tout de suite senti qu’il fallait que j’y aille. Tout comme chez CodaBox aujourd’hui, j’ai perçu l’authenticité de leur démarche.” Après 19 ans de carrière dans une boîte en évolution constante, notre CEO en a vu des transitions, elle a gagné ses galons avec audace, se saisissant de chaque opportunité pour faire valoir ses connaissances. 


Marie Costers, en quelques mots 

Après avoir passé son Master en Mathématiques, Marie Costers fait ses premiers pas chez Integri en août 1999. “La chaleur qui émanait de cette petite structure m’a convaincue. J’ai commencé chez eux en tant que testeur et développeur. Avec les années, je suis devenue responsable de projets, puis de produits.” Après 8 ans, la société est rachetée par Clear2Pay et c’est à notre spécialiste du code que revient la gestion du business plan. En 2014, Clear2Pay passe entre les mains de FIS, fournisseur américain de technologies de paiements, comprenant 55 000 employés à son bord. On est alors très loin de la petite organisation de départ… “J’ai commencé, j’étais le numéro 20 sur le payroll. J’ai continué le business unit chez FIS pendant trois ans mais les changements étaient trop importants, je n’étais plus avec mon équipe et le côté relationnel m’échappait.” Six mois plus tard, en septembre 2018, elle signe le début d’une nouvelle aventure avec CodaBox, entreprise belge qui propose des solutions numériques aux comptables et entrepreneurs.


Prise d’indépendance + coup de foudre professionnel

En 2018, Marie Costers s’approche d’un carrefour. Quittant la route “Integri” (aujourd’hui “FIS”) et profitant d’une formidable ascension, elle décide de se mettre à son compte pour “aider les petites sociétés qui viennent d’être rachetées à s’intégrer dans de plus grandes structures.” Les éléments s’assemblent, l’alignement est parfait. Destin ou pure coïncidence, elle rencontre Martin Servais, fondateur et ancien CEO de CodaBox, 2 ans après le rachat de la société par Isabel Group (principale fintech de Belgique). S’il existe, le coup de foudre professionnel opère. “Au premier regard, j’ai su que j’allais reprendre les rênes de CodaBox. La vision stratégique de Martin s’est parfaitement accordée à la mienne. Ici, je me sens tout à fait à ma place et respectée”. Pour notre manager chevronnée, c’est un retour aux sources, comme LA vague à ne pas manquer pour retrouver l’authenticité des débuts.

Nombre de femmes, d’hommes, de freelances, d’employés…, on ne compte pas. Si la personne devant moi à les skills nécessaires, je l’engage.

Freelance ou employé…, le talent avant tout !

Chez CodaBox, on travaille à l’instinct, on se fie au profil en rejetant les questions de genre ou de statut. Peu importe que vous soyez freelance ou employé, on vise les talents et l’expertise. Avec la “War for Talent” qui fait rage, Marie Costers se réjouit déjà de trouver la bonne expertise au bon moment. “Nombre de femmes, d’hommes, de freelances, d’employés…, on ne compte pas. Si la personne devant moi à les skills nécessaires, je l’engage. On ne peut pas se permettre de laisser passer un candidat s’il est excellent pour le job. Dans beaucoup de cas, l’externe occupe plus de 85% de son temps de travail avec nous. Ses missions sont, en grande partie, dédiées à CodaBox. ” 

Chez CodaBox, il y a une volonté tenace et sincère de rassurer les gens, externes ou non, et de leur garantir une mobilité 

Mobilité et adaptation : ADN d’une société dans l’air du temps

CodaBox, c’est le mouvement. Société à l’écoute de son temps, elle saisit les mutations en cours et ne se laisse pas guider par l’archaïque culture du travail. Freelances, votre talent est reconnu et vos différences n’ont de cesse d’enrichir la dynamique interne. Vous avez la possibilité de changer de missions, de valoriser vos compétences, la porte du dialogue toujours grande ouverte. “Avec des externes, on peut revoir les contrats sans que la relation ne soit entachée. Il y a une réciprocité dans les échanges. Si le contenu du jour ne convient pas, on peut facilement adapter la mission. Chez CodaBox, il y a une volonté tenace et sincère de rassurer les gens, externes ou non, et de leur garantir une mobilité” souligne Marie Costers. Ici et malgré toute la complexité d’un management moderne, l’atmosphère est cool, des dessins décorent les murs, les locaux sont larges et les couloirs prêts à accueillir les jambes engourdies. Si les chiffres font la puissance d’une CodaBox numérique, c’est la somme des différences qui fait sa richesse. 

Une intégration facilitée

Marie Costers a saisi toute l’importance d’être entourée des bonnes personnes, alors pour le recrutement des externes, elle tient à ce que le processus soit bien rodé. “On travaille avec une agence qui joue le rôle d’intermédiaire et qui s’occupe du management, de la gestion des ressources externes. Elle nous facilite la vie du côté administratif, les payment terms et les modalités étant plus génériques en interne, on a besoin d’une entité pour prendre en charge les divergences. Le travail est beaucoup plus fluide et on ne remarque pas qui est externe ou non dans l’équipe” indique Marie Costers. En faisant appel à un mécanisme intermédiaire, les templates, la facturation, les contrats de travail sont toujours les mêmes. La démonstration est faite : l’intégration des talents externes peut, malgré les on-dit, être synonyme de fluidité.

Et enfin…

Marie Costers a pu cerner les forces et les faiblesses de chaque environnement de travail, elle a changé de regard avec les saisons et compris l’essentiel : on peut atteindre des sommets et préserver son humanité. A vous, futures entrepreneures, managers en devenir, talents dont le succès ne demande qu’à éclore, elle conseille “d’être entourées de personnes ouvertes d’esprit. De traiter les autres comme vous aimeriez être traitées vous-mêmes. Ayant été employée et étant indépendante à l’heure actuelle, je peux comprendre les deux positions, je peux juste être sensible à ce que chaque partie ressent.”

Anne-Sophie Beaujean
Créatrice de contenus, Anne-Sophie est passionnée d’écriture, curieuse et captivée par le pouvoir des mots. Des fenêtres qui ouvrent et éclairent nos communications. Freelance, elle met sa plume au service de l’entrepreneuriat et questionne les nouvelles tendances RH. L’avenir du travail, un sujet qui n’a pas fini de faire couler son encre… Anne-Sophie is een content creator, gepassioneerd door schrijven. Ze is nieuwsgierig, geboeid door de kracht van woorden en zorgt voor deuren die opengaan en onze communicatie vergemakkelijken. Als freelancer gebruikt ze haar pen voor ondernemerschap en stelt ze nieuwe HR-trends in vraag, zoals de toekomst van werk, een onderwerp waar nog steeds veel over wordt geschreven ... Voir tous les articles de Anne-Sophie Debauche