Naviguer entre la demande de sens individuelle et la nécessité de créer du sens collectif

Le sens du travail. Une notion individuelle étroitement liée au sens collectif de l’entreprise. Tout comme au sein du campus numérique BeCentral, où la technologie est le levier de l’apprentissage, de l’entrepreneuriat et d’un projet commun : faire de nous des acteurs de la révolution numérique. Rencontre avec Laurent Hublet, entrepreneur et philosophe.

Bousculer les fondamentaux

On ne compte plus les évolutions qui viennent colorer notre marché du travail. Elles viennent bousculer les fondamentaux qu’on pensait immuables. Une dynamique qui pousse autant la nouvelle génération que le marché actuel à se poser des questions sur son engagement au travail. « La quête de sens au travail est probablement l’évolution la plus importante. Elle est en grande partie stimulée par la technologie et concerne tous les métiers, plus ou moins qualifiés » souligne d’emblée Laurent Hublet, entrepreneur (et philosophe) à la tête de BeCentral, le campus numérique pluggé dans la Gare Centrale de Bruxelles.

BeCentral est une réelle entreprise. Nos résidents sont nos clients.

Révolution numérique

Ce n’est pas un hasard si BeCentral a pris racine à Bruxelles. Cette cité internationale est probablement le meilleur labo pour élaborer les technologies de demain (en fonction des réponses qu’elles peuvent apporter à nos enjeux). Le plus grand campus numérique d’Europe est né en 2017. Laurent Hublet y recense une soixantaine de projets Tech en développement. Mais surtout près d’un millier de personnes qui s’y retrouvent chaque jour dans le cadre de l’apprentissage et de l’entrepreneuriat. « Notre mission est de faire de chacun de nous des acteurs de la révolution digitale. 64 actionnaires propulsent cette entreprise. Elle est le fruit d’un écosystème et poursuit un business plan strict. Nos résidents sont aussi nos clients. »

Une notion individuelle

Donner du sens au travail grâce à l’innovation et l’entrepreneuriat ? Pour Laurent Hublet, le mot ‘sens’ reste assez flou et s’inscrit dans de multiples significations. « Les Anglais sont plus clairs en parlant de ‘purpose’. Mais force est de constater que le sens est une notion profondément individuelle. Nos entreprises doivent guider les travailleurs pour que le travail ne soit pas un acte de survie économique, mais aussi une œuvre individuelle ou une action collective.

Il faut pouvoir naviguer entre la demande de sens de l’individu et la nécessité de créer du sens collectif. Ce qui explique en partie la montée en force du freelancing.

Créer du sens collectif

Le challenge est important pour nos entreprises (et leur leadership). On ne peut pas demander au management d’imposer le sens au travail. Si c’est avant tout une recherche individuelle, l’entreprise reste un projet commun. « Il faut pouvoir naviguer entre la demande de sens de l’individu et la nécessité de créer du sens collectif. Ce qui explique en partie la montée en force du freelancing. Notre organisation actuelle du travail ne prévoit pas de scénarios de bifurcation et notre système devrait pourtant pouvoir tenir compte de cette nécessité de changement dans une carrière. Le freelancing devient donc la norme plutôt que l’exception. L’entrepreneuriat donne du sens au travail. »


Les conseils de Laurent Hublet

  • Osez poser la question du sens et réalisez votre voyage intérieur.
  • En entreprise, entourez-vous d’un Conseil d’administration pour qui le ‘sens’ est à l’agenda.
  • Aimez la vie avant d’en aimer le sens (Dostoïevski). Arrêtez-vous et revenez sur la question plus tard.
  • Agissez, puis pensez. C’est ça aussi l’entrepreneuriat (et c’est très bien comme ça !)

Laurent Hublet, “le philosophe de la Tech” et ancien conseiller d’Alexander De Croo, est cofondateur et managing director de BeCentral, le plus grand campus numérique d’Europe. Il se dit lui-même être un animal à deux jambes. Une bien ancrée dans la réalité du business et de sa Scale-up, l’autre en support de son fitness préféré : la philosophie.

Laurent Hublet était notre invité lors de l’événement « L’innovation et l’entrepreneuriat donnent-ils du sens au travail ? « coorganisé avec Beelance. Découvrez notre compte-rendu et la vidéo.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *