Podcast : travailler son image dans les oreilles des gens

Renforcer son image, fidéliser ses clients, gagner en notoriété : et si on tentait le podcast pour y arriver ? C’est le pari que vous propose Elisa Brevet. Avec la voix, le son, elle propose des storytellings pour accompagner et présenter projets, entreprises … et freelances. Rencontre pour mieux comprendre : quelle est la place des podcasts dans les stratégies de communication aujourd’hui et demain ?

Elisa Brevet, femme d’affaires solaire et souriante, pour qui tout semble naturel et facile, mais qui vous retourne des montagnes et des gros PDG depuis le berceau, ou presque. Nantaise de 27 ans, elle s’est lancée comme freelance et a commencé à travailler pour BECI (la Chambre de Commerce de Bruxelles), alors que son diplôme de journalisme à l’UCLouvain était à peine imprimé. Et elle avait déjà de grosses idées dans les cartons : rencontrer les gens, papoter avec eux de leur parcours, de leurs projets, de leurs activités. Et en faire des histoires qui s’écoutent.

J’ai écouté énormément de podcasts et j’ai appris beaucoup sur l’entrepreneuriat. Le podcast une excellente vitrine pour les entrepreneurs et les freelances !

Le podcast : pour faire quoi ?

Assez tôt, Elisa la bouge-tout-le-temps s’est passionnée pour ces formats audio à écouter à la demande, qui permettent d’apprendre et de s’inspirer où on veut, quand on veut. « J’ai écouté énormément de podcasts et j’ai appris beaucoup sur l’entrepreneuriat. J’ai ensuite rapidement fait le lien : le podcast une excellente vitrine pour les entrepreneurs et les freelances ! Quand c’est bien construit avec du son de qualité, ça crée une intimité avec le public qui écoute. Une intimité qui ouvre une brèche et qui crée un lien assez fort avec les auditeurs. Impact garanti.

Pour moi, le podcast est un format intimiste qui vient chercher les gens directement dans leurs oreilles

Du travail en amont

C’est un excellent moyen pour le public d’apprendre des choses. Et pour la personne ou le projet qui est présenté : ça crédibilise, légitime et permet de susciter des rencontres. Pour moi, le podcast est un format intimiste qui vient chercher les gens directement dans leurs oreilles. Il y a de vrais moments à saisir si le travail éditorial est de qualité. Ça demande évidemment beaucoup de préparation, de structure et de storytelling. Mais quand c’est bien fait, c’est très efficace ! »

Communauté et fidélisation : créer un univers

La visibilité, l’apprentissage, l’intimité … et la fidélisation. « Dans la préparation, il faut avant tout réfléchir à un contenu qui va plaire à l’audience qu’on vise, le public cible du client qui cherche à gagner en visibilité. Viser un public précis, déterminer ce qui l’intéresse et puis créer une structure en épisodes, chapitrer un storytelling intéressant pour les podcasts, éditorialiser … Tout ça représente un gros travail, mais c’est essentiel pour que le contrat soit respecté. Un bon podcast d’entreprise doit se tourner vers l’audience, éduquer, faire apprendre quelque chose en créant des émotions et un moment de qualité pour le public qui écoute. »

Pour faire la différence en podcast, il faut proposer une vraie valeur ajoutée, permettre à l’audience d’apprendre quelque chose

Podcaster sur la vague

« Le format podcast permet de réaliser plein de choses dans plein de domaines et c’est sans frontière ! De plus en plus de gens s’en rendent compte aujourd’hui, le podcast est en plein boom ! Depuis le confinement de l’année dernière, il y a de plus en plus d’auditeurs, les plateformes de podcast explosent, l’offre d’agrégateurs aussi. Aujourd’hui déjà, pour faire la différence quand on produit un podcast, il faut proposer une vraie valeur ajoutée, permettre à l’audience d’apprendre quelque chose. » Au point qu’Elisa a décidé de franchir le cap : elle est aujourd’hui passée de « petite freelance » créatrice de podcast, à cheffe d’entreprise à la tête de Makers Media. Chapeau la voix !

 

Photo : Marco Mertens