"Exploring the future of work & the freelance economy"
SLUIT MENU

Est-il de plus en plus facile de trouver des freelances ?

Chaque année le nombre de freelances en Belgique augmente fortement. Cette évolution oblige les entreprises, si elles veulent rester agiles, à prospecter ce groupe particulier de talents. Les places de marché mettent en relation freelances et clients. Quelles sont les places de marchés qui sont actuellement offline et online ? Et à quoi faut-il rester attentif en cas de collaboration ?

En Belgique, le marché de l’emploi gagne clairement du terrain ! L’économie se porte bien et l’offre augmente comme jamais auparavant. Vous pouvez deviner le résultat : le taux de chômage baisse de mois en mois. En cumulant les départs à la retraite de la génération baby-boom et le besoin croissant de compétences et de connaissances spécifiques, nous connaissons déjà une pénurie de talents. La guerre des talents a commencé.

De nouveaux viviers de talents

Mais la situation est plus compliquée que cela. Dans notre pays, les organisations constatent également que de plus en plus souvent les candidats ne cherchent plus un emploi, mais un projet. Dans les faits, les recruteurs et les directions RH sont confrontés malgré eux à un groupe de candidats dont ils ne s’étaient pas préoccupés jusqu’à présent : les freelances.

Une enquête Unizo concernant les freelances en Flandre révèle qu’en 2016 ils étaient déjà plus de 139 000 et que ce chiffre va augmenter chaque année de 5,5%. La majorité des freelances est active dans la consultance en entreprise et autres bureaux de conseils, plus particulièrement dans la gestion d’entreprise. En ne comptant que ces deux principaux groupes, on obtient déjà un nombre de plus de 54 000 freelances. Difficile de l’ignorer en tant que recruteur.

La suite semble logique : les entreprises belges peuvent s’attendre à un changement fondamental dans la recherche et la gestion des talents. Certainement celles qui misent sur les freelances comme étant un choix stratégique afin de rester agile et de continuer à attirer les meilleurs talents du marché.

L’emploi de freelances : les deux revers de la médaille

En fait, c’est très simple. Les organisations cherchent avant tout la certitude que les tâches soient faites de la manière la plus qualitative possible et dans les délais prévus. Les freelances souhaitent recevoir une mission agréable et motivante, et être rémunéré correctement. Un nombre croissant de professionnels indépendants préfère trouver eux-mêmes leurs missions, et non via un intermédiaire (un tiers, une agence).

La technologie aide les deux parties à entrer en contact de façon relativement simple et rapide, et même d’élargir considérablement leur champ d’action. Les plate-formes intelligentes peuvent même gérer l’offre et la demande de missions freelances à travers le monde entier, et ainsi donner accès à un plus large éventail d’offres pour les segments d’expertise ou de projets stimulants.

Nouveau vivier – nouvelles cannes à pêche

Avec un nouveau groupe de talents, en pleine croissance, et rapidement disponible dans le paysage de l’emploi en Belgique se pose la question : ’Comment attirer ces talents freelances ?’ Un fichier Excel risque de ne pas beaucoup vous aider, c’est certain. Quels sont les moyens techniques actuels permettant d’attirer, à grande échelle, des freelances ou inversement, pour trouver des missions en tant que freelance ?

Les places de marché en ligne sont les meilleurs endroits pour la recherche et la gestion directes des freelances. « Une place de marché est un ensemble de plusieurs écosystèmes où se retrouvent l’offre et la demande de projets », explique David Muyldermans de Pro-Unity. « Ces écosystèmes peuvent consister en un freelance management system (FMS), un vendor management system (VMS), un média social, une plate-formes d’intérim en ligne, etc. »

Une place de marché en ligne offre notamment aux utilisateurs :

  • La transparence sur le prix, la qualité, etc. Chaque freelance est conscient que son travail sera jugé et que ceci sera déterminant pour l’obtention de nouvelles missions et d’un tarif approprié. C’est en quelque sorte comparable avec les scores des hôtels et des restaurants sur Booking.com et autres sites du genre.
  • Une croissance continue de la réserve de talents : une place de marché dynamique (demande élevée) attirera également beaucoup de talents (offre), ce qui alimente constamment le pool de talents.
  • Un fichier toujours à jour : les freelances gèrent eux-mêmes leurs profils, comprenant leurs expériences, leurs certifications, etc. Certaines plate-formes organisent également des tests et partagent les résultats avec les clients potentiels.
  • Sauvegarde des données historiques : les places de marché performantes mémorisent les données relatives aux précédentes missions, les interactions avec les clients, et aident ainsi à présélectionner les candidats.

Il existe beaucoup de places de marché. Comment choisir le système qui vous convient ? Cela dépend du type de mission que vous proposez au freelance :

Solutions ’off site’

  • Pour des tâches restreintes et ponctuelles, il existe des plate-formes comme TaskRabbit, Fiver, … Cela concernera par exemple la création d’un logo, une traduction, des tests de produits ou de services, …
  • Dans ’the human cloud’, on retrouve des plate-formes comme Upwork, Twago et Freelancer.com, sur lesquelles des candidats du monde entier sont présents. Comme on dit chez Upwork : ‘Anything you can do on a computer can be done through Upwork’.

Places de marché ’on site’

Ces places de marché sont calibrées pour votre organisation afin d’assurer la gestion ‘end to end’ (comprenez : de la demande au paiement de la facture) d’un grand nombre de freelances. En Belgique, ProUnity et Connecting Expertise sont deux acteurs expérimentés en la matière. Pour le recrutement et la gestion d’un ensemble de freelances, optez toujours pour un fournisseur qui a une bonne connaissance du marché local et qui vous donne des garanties notamment en matière de respect de la législation sur la mise au travail de freelances, les règles RGPD (protection des données), etc.

À ne pas perdre de vue

  • Ne créez pas de nouveaux silos. C’est toujours mon conseil lorsque j’assiste des clients dans la gestion de leurs freelances. Assurez-vous que votre stratégie, et donc votre système de gestion de freelances, soit compatible avec vos programmes et vos outils utilisés pour la gestion des autres talents de votre organisation ‘Integrated Talent Acquisition’ est un concept qu’expérimente notamment UCB et la VRT, et qui les place comme chefs de file dans notre pays.
  • Optez pour un système qui assiste effectivement vos processus d’engagement temporaire du début à la fin, et qui fournit des rapports intéressants afin de pouvoir corriger rapidement la trajectoire si nécessaire.
  • Ne perdez pas de vue que le choix de travailler avec une place de marché en ligne, un FMS ou autre VMS signifie un changement important pour les utilisateurs en poste. Un changement pour les utilisateurs de votre organisation (recruteurs), mais aussi pour les freelances ! Un changement implique une certaine résistance, c’est propre à la nature humaine. Anticipez sur ce point par une bonne communication au moment opportun, une implication dans le choix de l’outil, une planification de l’implémentation, une formation à l’utilisation, un point de contact dédié, …
  • Assurez-vous d’avoir de réelles possibilités de vous retrouver ensemble avec votre groupe de freelances, lors de vraies rencontres, au risque de ne pas pouvoir bâtir des relations. Les freelances sont aussi des êtres humains !
Marleen Deleu - Director Trends & Insights NextConomy - on a mission to bring insights and expertise to the freelance workforce and users of contingent labor in Belgium Voir tous les articles de Marleen Deleu